Frais professionnels : comprendre son fonctionnement en portage salarial

Par définition, le portage salarial désigne une relation tripartite impliquant un consultant indépendant appelé salarié porté, une entreprise de portage salarial et une entreprise cliente. Ainsi, le portage salarial combine l'autonomie du travail indépendant avec les avantages du statut de salarié. Comme les travailleurs indépendants, le salarié porté doit faire face à des dépenses liées à son activité professionnelle. Cependant, grâce au portage salarial, il a la possibilité de déclarer ses frais professionnels, ce qui lui permet d'optimiser ses revenus.

Frais professionnels en portage salarial : de quoi s’agit-il ?

Les frais professionnels représentent les dépenses engagées par le salarié pour mener à bien son activité professionnelle. Ces coûts englobent les dépenses nécessaires à la réalisation des missions et des projets professionnels. Contrairement aux auto-entrepreneurs, les entreprises clientes prennent en charge les frais professionnels en portage salarial, permettant ainsi au salarié porté de maximiser sa rémunération.

A lire en complément : Pourquoi utiliser un annuaire des courtiers en crédit immobilier ?

Il est important de noter qu'on peut distinguer les frais professionnels en portage salarial en deux catégories :

• Les frais de mission refacturables,

Lire également : DPE : comment améliorer l'efficacité énergétique de votre logement

• Les frais de fonctionnement non refacturables.

Parmi les frais de mission refacturables, on retrouve les frais de déplacement, d'hébergement et de repas. Quant aux frais de fonctionnement non refacturables, ils englobent les dépenses liées au fonctionnement de l'activité du salarié porté, comme l'achat de fournitures, les abonnements internet, les frais de prospection ou encore l'abonnement téléphonique.

Les règles fiscales et sociales des frais professionnels

En principe, les frais professionnels ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu ni aux cotisations sociales lorsqu'ils sont remboursés, à condition qu'ils soient justifiés et respectent les montants fixés par l'URSSAF. 

Déclarer les frais professionnels en portage salarial : comment ?

En portage salarial, le consultant indépendant a la possibilité de déclarer ses frais professionnels. Pour cela, il est nécessaire de fournir des justificatifs, notamment pour les frais professionnels non refacturables. Pour cette catégorie de frais, le remboursement ne se fait pas comme pour les frais refacturables, mais ils seront déduits du chiffre d’affaires, c’est-à-dire exemptés des cotisations sociales et des impôts. Parmi les frais professionnels les plus courants et acceptables figurent les frais de déplacement liés à l’activité, les frais de repas d’affaires et le matériel de travail.

Cette possibilité de déclaration constitue le principal avantage des frais professionnels en portage salarial. Déduits du chiffre d’affaires, ces frais permettent également d’alléger les charges et d'exclure les charges fiscales et sociales.

Comment maximiser l’utilisation des frais professionnels en portage salarial ?

La loi impose des règles strictes concernant le type de frais professionnels acceptables en portage salarial. Tous les frais font l'objet d'une analyse approfondie de la part de l'entreprise cliente et de l'entreprise de portage. Il est donc nécessaire de prouver que les frais déclarés ont réellement contribué à l'activité professionnelle. Il est donc impossible d'optimiser complètement les frais professionnels en portage salarial. De plus, certains frais font l'objet de discussions préalables entre le salarié porté et l'entreprise cliente.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés